Le budget est sur la bonne voie, mais il faut maintenir le cap (FEB)

La Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) a fait part lundi de sa satisfaction concernant les décisions prises par le gouvernement fédéral à l'occasion du contrôle budgétaire.

(Belga) La Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) a fait part lundi de sa satisfaction concernant les décisions prises par le gouvernement fédéral à l'occasion du contrôle budgétaire.

Respect de l'objectif budgétaire, moyens dégagés pour le nouveau réacteur de Mol sont salués par les patrons, qui regrettent cependant que rien ne soit fait pour neutraliser les effets, pervers à leurs yeux, de l'obligation de premier emploi.


Le directeur général de la FEB Pieter Timmermans se dit aussi satisfait des adaptations limitées apportées au suivi des chômeurs et salue le fait que le gouvernement souhaite accompagner plus rapidement et plus efficacement les chômeurs par une meilleure coordination des efforts des services de placement régionaux et de l'Onem, un raccourcissement des délais et la possibilité de sanctionner plus tôt.


La FEB se réjouit encore que les responsables politiques s'intéressent enfin aux chômeurs de plus de 50 ans et bénéficient eux aussi d'un suivi. En ce sens, une extension jusqu'à l'âge de 52 ans à partir de 2012 constitue une première étape, ajoute-t-elle.


Les patrons déplorent toutefois que le gouvernement n'ait pas donné suite aux propositions visant à neutraliser les "effets pervers" de l'obligation de premier emploi et, en particulier, ceux qui sont dus à la crise actuelle. Selon la FEB, ces propositions n'ont aucune incidence budgétaire et épargneraient des complexités administratives inutiles aux entreprises qui doivent recourir aux mesures anticrise.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés