Le MR veut associer les travailleurs aux bénéfices

Le premier ministre a lancé l'idée d'un "bonus" qui s'ajouterait au salaire des travailleurs des entreprises bénéficiaires afin qu'ils participent au partage la prospérité. "Nous devons poursuivre dans la réforme fiscale et diminuer encore l'impôt des sociétés" a indiqué pour sa part Didier Reynders.

(belga) Comme ils le font depuis plus de 20 ans, les libéraux ont réaffirmé mardi que la fête du travail n'est pas une chasse gardée des socialistes. Campagne électorale oblige, le premier ministre Guy Verhofstadt et le ministre de l'Intérieur Patrick Dewael avaient rallié Jodoine et s'étaint joints aux responsables MR, Didier Reynders et Louis Michel en tête, pour l'occasion.

Didier Reynders et Guy Verhofstadt ont fait le bilan de huit années de présence libérale au gouvernement. Le premier ministre a lancé l'idée d'un "bonus" qui s'ajouterait au salaire des travailleurs des entreprises bénéficiaires afin qu'ils participent au partage la prospérité. Le président du MR et actuel ministre des Finances Didier Reynders a repris l'idée au bond.

"Nous devons poursuivre dans la réforme fiscale et diminuer encore l'impôt des sociétés. Cette diminution des charges ne peut qu'encourager la croissance des entreprises et accroître leurs moyens disponibles. Si les bénéfices augmentent, nous pourrons envisager un moyen pour que les tavailleurs soient mieux associés aux partages de ceux-ci", a-t-il dit.

Publicité
Publicité

Echo Connect