Le PIB a progressé de 0,8% au deuxième trimestre

Selon la première estimation "flash" du produit intérieur brut (PIB) de la Banque Nationale de Belgique, la croissance économique est demeurée robuste au deuxième trimestre de l'année 2006.

(tnl) En volume, le PIB, corrigé des variations saisonnières et des effets de calendrier, s'est accru de 0,8%. par rapport au trimestre précédent. Par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente, ce résultat se traduit par une nouvelle hausse de la croissance (2,8%, contre 2,3% au premier trimestre).

Les estimations relatives au premier trimestre ont été actualisées sur la base d'une version plus complète des principales données de base (indices de la production industrielle, statistiques de la TVA, du commerce extérieur et de la balance des paiements) précise la BNB dans son communiqué de presse. Par rapport à l'estimation diffusée le 7 juin dernier, la croissance économique a été légèrement révisée à la hausse pour le premier trimestre (0,9%, au lieu de 0,8%).

Au cours de ce premier trimestre, la reprise conjoncturelle a touché toutes les branches d'activité, qu'il s'agisse de l'industrie (0,8% par rapport au trimestre précédent), de la construction (1,2%) ou des services (0,7%). La demande intérieure a largement contribué à l'amélioration du climat économique.

En effet, les dépenses de consommation des ménages (0,7%) et les investissements des entreprises (1,9%), notamment, ont fortement progressé. La demande extérieure n'a pas été en reste. Le dynamisme des exportations de biens et services observé à la fin de l'année 2005 s'est confirmé au début de 2006 (1,1%).

Au cours du premier trimestre, l'emploi a progressé de 0,2%, soit environ 8 000 personnes, par rapport au quatrième trimestre de 2005. Une troisième étape dans le calendrier de diffusion des comptes.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés