Les comptes d'épargne ne font plus rêver les Belges

Les épargnants belges auraient-ils finalement trouvé mieux que le compte d'épargne pour faire fructifier leurs économies? Les comptes à terme et les produits à capital garanti ont de plus en plus la cote.

(l'écho) Après plusieurs années de nette croissance, l'encours des comptes d'épargne stagne depuis plusieurs mois déjà. En juin de l'année dernière, les dépôts d'épargne ont atteint un sommet à 163 milliards d'euros. Depuis, les dépôts sur les comptes d'épargne n'ont cessé de régresser pour s'établir à 157 milliards d'euros en janvier.

Ce «désamour» du bon vieux livret ne signifie toutefois pas que l'épargnant belge se soit soudainement transformé en cigale après avoir joué la fourmi durant des années. Il a tout simplement élargi sa palette de produits d'épargne en faveur principalement des comptes à terme et autres produits financiers à capital garanti. «Les Belges ont retrouvé le goût de l'investissement», relève l'une des grandes banques du pays. L'épargnant semble, en effet, à nouveau, se montrer sensible aux sirènes de la Bourse. Il faut dire que les performances du Bel 20 ces dernières années sont séduisantes: +23,6% en 2006 après +21,02% en 2005. échaudés par les déboires des Bourses après l'éclatement de la bulle sur les valeurs internet en 2000, les investisseurs belges se montrent toutefois très prudents dans leurs choix en favorisant les produit à capital garanti et les comptes à terme offrant un taux d'intérêt supérieur à celui des comptes d'épargne.

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n