Les dépenses des CPAS grimpent à cause des exclus du chômage

©Photo News

Les dépenses des CPAS wallons en matière de revenu d'intégration sociale ont atteint 104 euros par habitant en moyenne en 2009, en hausse de 13,2% par rapport à 2008, relève une analyse des finances des CPAS de Wallonie réalisée par Dexia.

(belga) - Cette hausse s'expliquerait par une augmentation du nombre de personnes exclues des circuits de chômage et par un transfert du type d'intervention de l'aide sociale vers le revenu d'intégration, souligne l'étude.

De fortes disparités existent entre les communes. Ainsi, les CPAS des grandes villes et des villes régionales dépensent 144 euros/habitant (+14,2%), en matière de revenu d'intégration sociale, soit près de six fois le montant dépensé par les CPAS des communes résidentielles (26 euros/habitant).

On notera encore que la part de la dotation communale au CPAS dans le total des dépenses ordinaires communales était de 8,7% en 2009. L'année 2009 a été marquée, pour la première fois depuis 2001, par une croissance de la dotation communale tant en pourcentage qu'en euro par habitant.

"Etant donné l'impact de la crise économique sur le nombre de bénéficiaires du revenu d'intégration sociale ainsi que sur la demande de services complémentaires auprès des CPAS, les budgets 2010 devraient fort probablement confirmer cette tendance amorcée en 2009", poursuit l'analyse.

Les recettes ordinaires des CPAS wallons se sont élevées à 491 euros par habitant en 2009 (+8,6% sur un an.) Les dépenses ordinaires sont quant à elles en augmentation de 8,8%, à 504 euros par habitant.

Situation à Bruxelles

Les communes bruxelloises ont continué à consacrer davantage de moyens à leur CPAS en 2009, ressort-il de l'étude réalisée par Dexia. es communes ont été la principale ressource financière des CPAS de la capitale pour assumer leur mission (29,3% des recettes d'exploitation). Selon Dexia, l'exercice 2009 aura été marqué par une hausse de l'intervention communale, tant en pourcentage du total des dépenses d'exploitation qu'en montant.

Selon Dexia, il présente sur ce point une rupture par rapport aux deux exercices précédents, et la tendance haussière devrait s'accentuer en 2010 sur base de l'augmentation du nombre de bénéficiaires du revenu social d'intégration.
Dans la capitale, l'intervention communale présente des disparités en montant par habitant entre CPAS des différentes catégories de communes. Elle atteint en moyenne 272 euros par habitant dans les communes centrales de la première couronne et son niveau le plus bas (163 euros par habitant) dans les communes résidentielles du sud-est. 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés