Les Fédérations des Boissons exigent une réduction globale de la TVA

Les Fédérations des Boissons ont regretté dimanche dans un communiqué le fait que l'abaissement de la TVA dans l'Horeca ne s'appliquera qu'aux repas et demandent qu'il le soit également pour les boissons.

(Belga) - Les Fédérations des Boissons regrettent dimanche dans un communiqué que l'abaissement de la TVA dans l'Horeca ne s'appliquera qu'aux repas et demandent qu'il le soit également pour les boissons.

Elles plaident pour une réduction de la TVA à 6% pour le service de boissons dans l'Horeca. "Cela convaincra les exploitants à continuer à investir dans leur établissement et dans le service", indiquent-elles.

Par ailleurs, concernant l'interdiction généralisée de fumer dans tous les cafés à partir du 1er janvier 2012, "les Fédérations des Boissons regrettent que la proposition originelle de la Chambre ait été abandonnée au profit d'un élargissement aux petits cafés".

Les Fédérations des Boissons rappellent que de nombreux exploitants Horeca ont consenti d'importants investissements dans des installations d'évacuation de fumées. "Ces investissements ne sont pas encore amortis que leur tombe déjà dessus une nouvelle réglementation. Ce sont probablement les cafés populaires qui en souffriront le plus", ajoutent-elles.

"Les fédérations attachent beaucoup d'importance à la survie des cafés populaires typiques", expliquent-elles. "Nos cafés populaires représentent un élément important du milieu social. Ils sont entre autres les lieux où les associations se réunissent, où on exerce des sports de café, et ils constituent le lieu de rencontre social par excellence."

Les Fédérations des Boissons regroupent la Fédération des Brasseurs Belges, la Fédération Belge des Vins et Spiritueux, la Fédération de l'Industrie des Eaux et Boissons rafraîchissantes, l'Union Royale des Torréfacteurs de Café et la Fédération Belge des Distributeurs en boissons.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés