Publicité
Publicité

Les grands mécomptes immobiliers

L'obsession budgétaire a incité les deux gouvernements Verhofstadt à vendre une partie du patrimoine immobilier de l'Etat dans la précipitation, affirme vendredi Le Soir qui a pu obtenir un rapport de 53 pages sur le sujet réalisé par la Cour des Comptes à la demande du parlement. "Le moins que l'on puisse dire à la lecture de cet audit, c'est que ces deux derniers gouvernements ne passeront pas à la postérité pour leurs qualités d'agents immobiliers", écrit Le Soir.