Les investisseurs belges encore plus prudents

Les investisseurs particuliers belges ne sont plus que 20%, soit le plus faible pourcentage depuis juillet 2005, à envisager un placement à risque, selon le Baromètre ING rapporté mercredi par L'Echo.

(l'écho) Cette frilosité s'explique notamment par l'instabilité au Moyen-Orient et les prix élevés du pétrole. D'une manière générale, ils ne sont que 30 % à anticiper une hausse des cours boursiers dans un horizon à trois mois, alors qu'ils sont 21 % à prévoir une baisse. Un quart environ des investisseurs s'attendent à une amélioration de la situation économique en Belgique dans les trois mois à venir, alors que 24 % d'entre eux prévoient un affaiblissement de la conjoncture. Par ailleurs, 46 % des investisseurs considèrent comme trop élevées les rémunérations des top managers, mais ils ne sont que 30 % parmi les investisseurs de moins de 35 ans à estimer ces salaires injustifiés.

(Photo: Belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés