Publicité
Publicité

Magnette casse un projet offshore en mer du Nord

©Photo News

Le ministre de l'Energie a recallé le projet d'exploitation d'une des deux dernières concessions éoliennes offshore en mer du Nord. Il suit ainsi l'avis de la Creg, qui estime que les candidats (Electrabel, C-Powzer, Eneco et Electrawinds) n'ont pas respecté les contraintes techniques établies en 2002.

Bruxelles (L'Echo) - Electrabel, C-Power, Eneco et Electrawinds devront encore attendre. Ces acteurs énergétiques réunis dans trois différents consortiums sont candidats pour exploiter une des deux dernières concessions éoliennes offshore à attribuer en mer du Nord. La plus éloignée des côtes.

L'avis de la Creg, le gendarme des marchés énergétiques en Belgique, est sur le bureau du ministre de l'Energie depuis plusieurs semaines. Il ne manquait plus que la décision de Paul Magnette. Le ministre s'est finalement rangé derrière les recommandations de la Creg qui estiment que les candidats n'ont pas respecté les contraintes techniques établies en 2002.

La zone qui jouxte la concession est notamment fréquentée par des navires. Sans parler des câbles et autres canalisations qui jonchent le sous-sol. Le ministre a donc décidé de refuser les projets des trois consortiums : Seal (C-Power, Electrawinds, Nuon),Blue4Power (Electrabel, De Nul) et Northwester (Eneco, Blue H, TPF, Wagram).

Un nouvel appel à candidatures doit être lancé.

F.-X.L.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés