Maintien en détention d'Abdallah Ait Oud

La chambre des mises en accusation de Liège a confirmé ce vendredi le maintien en détention préventive d'Abdallah Ait Oud, inculpé de séquestration, d'enlèvement et de l'assassinat de Nathalie et de Stacy, et le viol de Nathalie.

(belga) La défense d'Abdallah Ait Oud avait interjeté appel d'une ordonnance de maintien en détention rendue le 20 juillet par la chambre du conseil. Le parquet a requis le maintien en détention. La défense s'en est référée à la cour. "C'était la volonté de mon client d'interjeter appel car il réfute les accusations portées contre lui", a expliqué Me Franchimont, précisant qu'"un certain nombre de zones d'ombres subsistent dans ce dossier". Pour lui, il existe effectivement des indices de culpabilité. "Mais sont-ils déterminants et probants? J'en doute", a remarqué Jean-Dominique Franchimont. Abdallah Ait Oud, qui dénonce toujours ses conditions de détention, nie farouchement les faits qui lui sont reprochés. "Et maintenant, il s'énerve", a souligné Me Franchimont. L'avocat regrette que certains devoirs n'aient toujours pas livré leurs résultats, comme les analyses ADN. "On a trop vite focalisé l'instruction sur mon client", a encore souligné Me Franchimont, précisant que, malgré le travail minutieux des enquêteurs, le dossier n'a pas évolué depuis la comparution de son client devant la chambre du conseil. "Mais des devoirs ont été transmis aux enquêteurs et sont en cours de réalisation", a-t-il précisé. L'inculpé devrait comparaître devant la chambre du conseil dans 15 jours.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés