Publicité
Publicité

Mise "sur écoute" d'un internaute: légal, mais à certaines conditions

Le journal Le Soir révélait mercredi la "mise sur écoute" récente par la police du trafic internet d'une personne soupçonnée de terrorisme, ce qui constituerait une première dans notre pays. En considérant qu'internet entre dans le champ d'application du même article du code d'instruction criminelle que celui régissant la mise sur écoute de communications téléphoniques, plusieurs conditions sine qua non doivent être remplies pour que ces écoutes puissent être pratiquées en toute légalité.