Modrikamen: focus sur les dommages-intérêts

©Photo News

L'avocat Mischael Modrikamen interjette appel contre le jugement du tribunal de commerce à l'encontre de l'Etat néerlandais et de la banque centrale des Pays-Bas (DNB), dans l'affaire Fortis. Il compte réclamer 5 euros par action en dommages et intérêts.

Bruxelles (L'Echo) - Annonçant la continuation de son action en justice dans le cadre du dossier Fortis, Mischael Modrikamen a fait savoir qu'il interjetait appel contre le jugement du tribunal de commerce à l'encontre de l'Etat néerlandais et de la banque centrale des Pays-Bas (DNB). Dans ce cas, l'avocat bruxellois, qui renonce à réclamer le retour des actifs dans le giron du holding, va demander 5 euros par action en dommages et intérêts.

Par ailleurs, le défenseur des petits actionnaires continue la procédure entamée devant le tribunal de Commerce à l'encontre de BNP Paribas et de la SFPI (Société fédérale de participation et d'investissement), le bras financier de l'Etat fédéral. Il réclame dans ce cadre des dommages et intérêts à hauteur de 4 euros par titre.

En outre, Me Modrikamen se réserve le droit de se constituer partie civile dans le cadre des instructions menées par les juges Jeroen Burm et Henri Heimans.


NK

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés