Publicité

Procès Swissair: toujours le silence du côté des prévenu

(afp) Un nouveau prévenu du procès Swissair, auditionné mercredi matin, a gardé le silence, imitant par là les deux premiers prévenus interrogés la veille, lors du premier jour de ce procès-fleuve, qui cherche à comprendre comment la prestigieuse compagnie aérienne a pu faire faillite en 2001.

Comparaissant devant le Tribunal de district de Bülach, au nord de Zurich, où se déroule le procès, Andrès Leuenberger, ex-membre du conseil administration de SAirGroup, maison-mère de Swissair, a choisi de se taire comme l'ont fait la veille Gerhard Fischer et Bénédict Hentsch. Gerhard Fischer est un industriel, qui préside le groupe suisse Panalpina (logistique) et qui est inculpé, comme les autres prévenus, de gestion déloyale, faux dans les titres et fausses déclarations. Il a été membre pendant 12 mois du conseil d'administration de SAirGroup.

Prestigieux banquier, Bénédict Hentsch, 59 ans, était membre pendant 13 ans du conseil d'administration de SAirGroup, de 1989 à 2002. Andrès Leuenberger, 68 ans, est accusé de gestion déloyale comme tous les autres membres du conseil d'administration de SAirGroup. Actuellement à la retraite, il a siégé au conseil de 1995 jusqu'en 2002. Se déclarant non coupable, l'homme a rejeté les accusations portées lui, les jugeant "infondées". Comme Gerhard Fischer la veille, M. Leuenberger a indiqué que Swissair aurait survécu sans les attentats du 11 septembre 2001. Avant ces événements, a-t-il dit, "personne ne pensait à la faillite" de Swissair. La compagnie a fait faillite en octobre 2001.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés