Projet d'un EcoTechnoPôle wallon mêlant privé et public

Un projet d'EcoTechnoPôle Wallonie (ETP Wallonie), basé sur un partenariat privé-public, a été présenté ce vendredi par l'Institut Scientifique de Service Public (ISSeP). Son objectif sera le développement de technologies environnementales basées sur la valorisation de matières premières, de résidus de synthèse et de déchets divers.

(Belga) ETP Wallonie réunira des acteurs de trois catégories différentes: l'autorité publique, représentée par l'ISSeP; les universités et centres de recherche; les industriels actifs dans le secteur des matières premières et secondaires, de l'énergie, de la sidérurgie, du verre, etc, les PME et PMI, les vendeurs de procédés thermo- et physico-chimiques,etc. Les apports de chacun seront définis dans le cadre de la constitution légale du groupement. La proposition est le partage 50/50 des apports financiers entre le privé et le public. Initiateur du projet, l'ISSeP mettra à disposition de l'ETP ses installations pilotes et pré-industrielles, susceptibles de valider et exhiber des écoprocédés intégrés ciblés sur la valorisation thermique et chimique de matières hydrocarbonées et minérales, avec réduction importante des rejets de CO2. Ces installations devront être mises à niveau, de 2007 à 2009, période durant laquelle se dérouleront des expérimentations dans de nombreux domaines. Les activités s'étaleront de 2010 à 2012. La création de l'ETP répond à la volonté d'inscrire la Région wallonne dans une dynamique environnementale positive dont les écotechnologies constituent le fer de lance au sein de l'Union européenne. L'intégration de partenaires publics et privés, issus de différents secteurs, devrait constituer un atout pour sa participation au 7e programme-cadre européen de recherche et de développement technologique.

(Photo: Belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés