Ralentissement des investissements américains en Belgique

Les investissements américains en Belgique ont ralenti en 2006. Ils ont atteint 4,5 milliards de dollars en 2006, contre 8 milliards un an plus tôt. Le flux d'investissements ralentit en Belgique alors que ce n'est pas le cas dans les pays voisins et concurrents.

Bruxelles (L'echo) - Les investissements américains en Belgique ont ralenti en 2006, selon une enquête menée par la Vlerick School pour le compte de la chambre de commerce américaine (AmCham). Ils ont atteint 4,5 milliards de dollars en 2006, contre 8 milliards un an plus tôt. Sans surprise, le coût élevé du travail est "la raison principale pour ne pas investir en Belgique", note le rapport.

Le flux d'investissements ralentit en Belgique alors que ce n'est pas le cas dans les pays voisins et concurrents. Néanmoins, la Belgique est toujours classée comme étant la 6ème destination la plus populaire pour l’investissement US dans l'UE 15. Et le rapport souligne aussi que les investisseurs apprécient la déduction des intérêts notionnels.

Au total, les filiales des sociétés américaines (ou à dominante américaine) emploient près de 130.000 personnes en Belgique.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés