Stacy et Nathalie retrouvées "assassinées" (update)

Stacy et Nathalie, les deux fillettes disparues dans la nuit du 9 au 10 juin a Liège, ont été retrouvées "assassinées" mercredi, a annoncé le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé .

"A aucun moment, l'espoir d'un heureux dénouement n'a été abandonné. Malheureusement, ces espoirs sont aujourd'hui ruinés par la découverte des enfants décédées, dois-je dire assassinées", a déclaré le procureur lors d'une conférence de presse. Il a ajouté que tout serait mis en oeuvre pour la "recherche du ou des auteurs" de ces assassinats.

"Ce matin vers 11h, Stacy a été retrouvée morte et cette après-midi, c'est Nathalie qui a été découverte à l'état de cadavre également, à l'occasion de nouvelles fouilles qui avaient été décidées sur les coteaux de la citadelle de Liège", a-t-il précisé.

Des premières fouilles avaient déjà été mené en cours d'enquête, le 16 juin dernier, sur les lieux. Elles ont été poursuivies mercredi après que les environs aient été débroussaillés au cours des derniers jours.

Ce lieu, qui est isolé, est situé à quelque 600 mètres à pied du café Aux Armuriers où avaient disparu les deux fillettes dans la nuit du 9 au 10 juin. Abdallah Aït Oud, qui a été inculpé pour leur enlèvement et leur séquestration, habitait également dans ce quartier.

Les deux corps découverts étaient dans le même état de décomposition qui indique que la mort n'était pas récente. L'autopsie devra déterminer les causes et la date de leur mort. Ils portaient toujours les vêtements qu'elles avaient le jour de leur disparition, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Les deux corps ont été découverts par les enquêteurs effectuant des recherches sous ces taques, a-t-on souligné, précisant que les chiens pisteurs de la police ne sont pas intervenus.

Cette source a indiqué que les deux corps avaient dû être placées, à l'endroit endroit précis de leur découverte, sous ces taques, sur intervention humaine et qu'ils n'avaient pas été charriés par le courant de la canalisation. Les deux taques d'égout étaient distantes de quelques mètres, éventuellement une dizaine.

Une autre source proche de l'enquête a affirmé qu'Abdallah Aït Oud, inculpé pour l'enlèvement et la séquestration des deux fillettes, ne sera pas emmené mercredi sur les lieux où ont été découverts les deux cadavres

La vice-première ministre et ministre de la Justice, Laurette Onkelinx, est arrivée mercredi peu après 16H00 au Palais de justice de Liège. Elle s'entretiendra avec le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé.

Mercredi vers 16H00, les témoignages de sympathie se multipliaient déjà envers les parents des deux victimes. Des riverains ont déposé des fleurs près du lieu de la découverte des deux corps et près du palais de justice.

Des enfants ont remis au parquet de Liège des dessins qu'ils souhaitent remettre aux parents et aux proches de Stacy et Nathalie.

Les autopsies sont en cours

Les autopsies ont commencé en milieu d'après midi et devraient durer plusieurs heures. Les résultats ne seront pas connus avant demain/jeudi matin, a confirmé le procureur du Roi de Liège, Anne Bourguignont.

La manière dont sont décédées les fillettes est actuellement un mystère. "Nous ne connaissons pas le scénario de cette sordide affaire. La parole est aux experts", a commenté Anne Bourguignont.

Tout est imaginable. "Aucun indice matériel n'a été négligé. Nous verrons dans les heures qui viennent si des liens peuvent être établis avec une personne connue dans le dossier ou non", a souligné Cédric Visart de Bocarmé.

Le seul inculpé du dossier, Abdallah Ait Oud, est toujours en détention préventive. Mardi, lors de sa longue audition, il a continué à nier les faits. La chambre des mises en accusation qui s'est penchée mardi sur son maintien en détention pourrait rendre son arrêt demain/jeudi.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés