Publicité

Taux d'activité des Flamands de 25 à 50 ans est le plus haut d'Europe

Le taux d'activité des Flamands de 25 à 50 ans est le plus élevé d'Europe, selon des chiffres du ministre flamand de l'Emploi, Frank Vandenbroucke, communiqués lors d'un symposium à La Haye et répercutés mercredi par le quotidien De Morgen.

(belga) Pas moins de 86% des Flamands de cette tranche d'âge travaillent. Ce taux est également atteint aux Pays-Bas. La raison de ce taux d'activité élevé du "groupe moyen" (25-50 ans) est à rapprocher du taux d'activité "très faible" des travailleurs de plus de 50 ans, et surtout de plus de 55 ans. "Arrêter ou devoir arrêter de travailler tôt est vraisemblablement fortement ancré dans notre mentalité", indique le ministre. Mais cela a un prix. "Le marché du travail ne peut se permettre de telles carrières écourtées que si, dans la tranche d'âge des 25-49 ans, qui a une haute productivité économique, on travaille dur, très dur".

A l'approche de la cinquantaine, les travailleurs se sentent dès lors souvent "épuisés" et quittent plus tôt le marché du travail. Dans les pays scandinaves en revanche, le taux d'activité global est supérieur à celui de la Belgique, chaque tranche d'âge restant active. Le ministre Vandenbroucke souhaite "mettre fin à ce cercle vicieux" avec un marché du travail dynamique en limitant les possibilité de fin de carrière, en diminuant les freins à l'embauche de personnes plus âgées et en invitant les entreprises à mettre en place une politique d'engagement en leur faveur. Afin de réaliser tout cela, le ministre plaide pour une "réforme sociale de l'Etat", où certaines tâches seraient redistribuées par les autorités, tout comme le financement complémentaire, peut-on également lire dans le quotidien De Tijd.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés