Un nouveau dossier Van Cau (Le Soir)

Jean-Claude Van Cauwenberghe aurait bénéficié avant 2005 d'un système de facturations "réduites ou inexistantes" . Le procureur du roi de Charleroi Christian De Valkeneer a confirmé la matérialité de ces soupçons tout en soulignant la présomption d'innocence dont bénéficie l'ancien ministre-président wallon.

(belga) -  L'ancien ministre-président wallon Jean-Claude Van Cauwenberghe aurait bénéficié avant 2005 d'un système de facturations "réduites ou inexistantes" émises par des sociétés liées à l'entrepreneur Michel Vandezande pour des travaux de rénovation à son domicile privé, indique mercredi Le Soir.

Le procureur du roi de Charleroi Christian De Valkeneer a confirmé la matérialité de ces soupçons tout en soulignant la présomption d'innocence dont bénéficie M. Van Cauwenberghe.

Par ailleurs, le procureur général de Liège Cédric Visart de Bocarmé a confirmé que son office avait demandé de mettre à l'instruction le dossier du centre sportif de Beaumont, un marché public attribué à la société Vandezande et qui aurait pu être favorisé par Jean-Claude Van Cauwenberghe.

Un conseiller instructeur de la cour d'appel va être désigné dans cette procédure qui bénéficie d'un privilège de juridiction puisqu'elle concerne un ministre-président. Au terme de son enquête, le magistrat instructeur demandera le cas échéant la levée d'immunité parlementaire de M. Van Cauwenberghe.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés