'Une pénalité supplémentaire pour les épargnants'

Réagissant à l’annonce d’une éventuelle hausse du précompte mobilier sur l’épargne, Bruno Colmant a indiqué que cette mesure constituerait une pénalité supplémentaire pour les épargnants, dont les patrimoines ont déjà été altérés par la crise boursière et par des taux d’intérêts bas.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés