Vande Lanotte:refinancer l'Etat par entités fédérées, pas la solution

Le refinancement de l'Etat belge ne réussira pas en retirant de l'argent des entités fédérées. Seul un taux d'activité plus élevé permettra d'améliorer notre modèle social, a affirmé le président du sp.a Johan Vande Lanotte dans les colonnes du quotidien flamand De Tijd.

(belga) Stan Maes, conseiller économique du Premier ministre Guy Verhofstadt, et le gouverneur de la Banque nationale Guy Quaden ont tiré la sonnette d'alarme au cours de la semaine à propos du financement de l'Etat confronté aux dépenses croissantes liées au vieillissement de la population, alors qu'il libère toujours plus de moyens pour les entités fédérées.

Pour Johan, Vande Lanotte, la discussion porte sur un glissement de moyens de tout au plus 0,1 ou 0,2 pc du Produit Intérieur Brut. Pour sauver le modèle social belge, le taux d'activité de la tranche des 50-55 ans doit augmenter fortement, estime le président du sp.a qui plaide pour un pacte des génératiosn-bis.

La Flandre doit disposer de la possibilité de mener une politique orientée vers ce groupe en s'appuyant sur une diminution des charges ciblée, a-t-il dit.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés