Banques belges: exposition limitée

Bruxelles (L'Echo) - "Les banques belges n'ont qu'une exposition limitée aux obligations de Lehman Brothers ou au travers de leurs positions de trading", selon la CBFA. "Elles ont de plus pris beaucoup de garanties", ajoute l'autorité de surveillance. 

La mise en liquidation de  Lehman Brothers ne représente donc aucun risque nouveau pour les institutions financières  du pays. "Les banques ont déjà pris en compte ce scénario et ont adapté leur politique en conséquence", ajoute la CBFA.

KBC a déjà détaillé son exposition au risque Lehman Brothers.

Ce matin, elle comptait:

  • des obligations achetées pour  145 millions d'euros
  • un encours des crédits de 85 millions d'euros (dont 30 millions garantis)


En outre, la banque précise qu'elle pourrait être exposée indirectement, suite à  des avoirs sous-jacents des CDO dans lesquels elle avait investi. "En ce moment, nous exécutons des stress tests qui permettront de cerner l'ampleur de la prise de risque globale (value-at-risk). Son incidence devrait être inférieure à 50 millions d'euros", indique la banque.
 
Enfin, KBC est tenu par une obligation de paiement envers Lehman Brothers, résultant de transactions professionnelles (valeur "mark to market" 200 millions d'euros environ). Cette obligation est couverte par une garantie à l'égard de Lehman.

Dexia a également annoncé son exposition sur Lehman Brothers Holdings Inc. suite à l'intention du holding de la banque d'investissement américaine de se placer sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites ("chapter 11 of the U.S. Bankrupcy Code").

Le total des expositions directes en risque de crédit sur des obligations à long terme et non garanties sur la société holding s'élève à environ EUR 500 millions.

Les autres expositions sont collatéralisées après déduction de « haircuts » et sont principalement relatives à des conventions de cession-rétrocession (« repo ») dont le montant notionnel est de EUR 1,5 milliards et à une transaction de prêt de bilan (« negative basis trade ») notée AAA pour EUR 282 millions.

Après KBC et Dexia, Fortis vient de faire le point sur son exposition à la banque d'affaires américaine Lehman Brothers, qui s'est placée sous concordat ce lundi.

Il s'agit essentiellement d'un montant de 137 millions d'euros sous la forme d'obligations  et  de 270 millions d'euros de " reverse repo ". Fortis n'a pas donné d'explications claires et détaillées sur ce dernier poste, ni sur les autres d'ailleurs.

Le groupe de bancassurance a en outre précisé que la valeur marked to market des transactions réalisées avec Lehman était proche de zéro.

Au niveau des CDS (" credit default swap ") Fortis a acquis et vendu une protection sur Lehman Brothers qui s'est traduite par un impact négatif de 7 millions d'euros.

Enfin, toujours dans les CDS, Fortis a acquis auprès de Lehman des protections sur différents groupes,  non liés à Lehman, pour un montant de 117 millions d'euros.

Cela porte le total de l'exposition de Fortis à 531 millions d'euros.




stephane.wuille@lecho.be

Publicité
Publicité

Echo Connect