"FSA promise au même scénario que MBIA et Ambac"

©Photo News

FSA, la filiale américaine de Dexia, est aujourd'hui dans la ligne de mire de Bill Ackman, manager du hedge fund Pershing Square Capital Management, qui avait prédit que les actions de MBIA et Ambac s'effondreraient. Aujourd'hui, il prédit le même scénario pour FSA. "Tout comme MBIA et Ambac, FSA a multiplié les garanties et les investissements dans les emprunts hypothécaires", a expliqué Ackman. "Les investisseurs n'ont pas examiné d'assez près ces investissements et les agences de notation ont sous-estimé les risques", a-t-il poursuivi. Ackman a critiqué cette opération, qui pourrait mener à la faillitte des réassureurs.

(Bloomberg/L'Echo) - FSA, la filiale américaine de Dexia, est aujourd'hui dans la ligne de mire de Bill Ackman, manager du hedge fund Pershing Square Capital Management, qui avait prédit que les actions de MBIA et Ambac s'effondreraient. Aujourd'hui, il prédit le même scénario pour FSA.

Au cours d'une conférence qui a eu lieu à New-York, Bill Ackman a expliqué que FSA pourrait être insolvable parce qu'elle a vendu des contrats d'investissements soutenus par des emprunts hypothécaires, les fameux CDO, dont la valeur s'est écroulée.

"Tout comme MBIA et Ambac, FSA a multiplié les garanties et les investissements dans les emprunts hypothécaires", a expliqué Ackman. "Les investisseurs n'ont pas examiné d'assez près ces investissements et les agences de notation ont sous-estimé les risques", a-t-il poursuivi.

En plus des dettes communales, les assureurs ont beaucoup assuré de CDO, les regroupant en différentes catégories de risques différentes. Ackman a critiqué cette opération, qui pourrait mener à la faillitte des réassureurs.

CNBC a réalisé en février dernier un reportage sur Bill Ackman:

Contenu sponsorisé

Partner content