Magnette veut prolonger les centrales de 10 ans

La centrale nucléaire de Tihange ©BELPRESS

Le ministre fédéral de l'Energie, Paul Magnette, propose de prolonger de dix ans la durée d'exploitation des trois plus anciennes centrales nucléaires belges, c'est-à-dire Doel 1 et 2 et Tihange 1, appelées pourtant à fermer en 2015 en vertu d'une loi de 2003. Il assortit toutefois cette proposition de conditions, dont une contribution financière structurelle des producteurs d'énergie nucléaire, Electrabel et SPE.

  • Le rapport recommande de retarder de dix ans la fermeture de Doel 1 et 2 et Tihange 1. Selon les experts, les objectifs de réduction de la consommation d'énergie et de production d'énergie renouvelable que la Belgique doit atteindre à l'horizon 2020 ne pourront compenser le déficit de production que subirait le pays s'il fermait les trois centrales.
  • Le rapport suggère également de réévaluer la situation dans 10 ans, afin de statuer sur une nouvelle prolongation de 10 ans, et de retarder de 20 ans la fermeture des réacteurs plus récents (Doel 3 et 4, Tihange 2 et 3). Selon la loi de 2003, ils doivent fermer en 2025.
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content