Allemagne et Suisse à couteaux tirés

Rien ne va plus. L’Allemagne et la Suisse semblaient avoir enterré la hache de guerre après la victoire de la droite aux élections législatives et le départ du ministre social-démocrate, Peer Steinbrück. Mais Berlin a relancé l'offensive en achetant les données bancaires de 1.500 fraudeurs...