Publicité

Allemagne: la Bundesbank évalue la croissance à 1,75% en 2007

La Bundesbank mise sur une croissance de quelque 1,75% cette année en Allemagne, signe de sa bonne résistance à la forte hausse de la taxe sur la valeur ajoutée, selon un discours de l'un de ses hauts-responsables publié lundi.

(afp) "Grâce à la solide tendance de l'économie, les hausses d'impôts vont laisser un creux plutôt que des dommages plus sérieux dans la conjoncture", a déclaré Hans Georg Fabritius, membre du directoire de la Banque centrale allemande, en référence principalement à la TVA qui a grimpé à 19% début janvier contre 16%."Pour 2007, nous misons sur une croissance du produit intérieur brut réel de 1,75% environ, en données corrigées des variations calendaires", a-t-il précisé selon le texte d'un discours diffusé par la Bundesbank.Berlin mise officiellement sur 1,4%, mais a laissé entrevoir un relèvement de cette prévision entre 1,5 et 2%.En 2006, la première économie de la zone euro a vu son PIB augmenter de 2,5% sur un an, selon un chiffre provisoire de l'Office des statistiques de Wiesbaden, sa meilleure croissance depuis 2000.Pour M. Fabritius, l'euphorie est loin d'être de mise.

"La croissance du PIB allemand en 2006 est à peu près au niveau des pronostics de croissance de l'économie américaine en 2007. Et de quoi parlent les analystes concernant l'économie américaine? Ils parlent d'un +atterrisage en douceur+", a-t-il noté.C'est pourquoi il conseille au gouvernement de poursuivre ses réformes structurelles afin d'augmenter le potentiel de croissance du pays.Dans son rapport mensuel, également publié lundi, la Bundesbank juge crucial de continuer les réformes sur le marché de l'emploi. Ce dernier s'est certes amélioré l'an passé, grâce aux réformes antérieures et à la reprise économique."Malgré tout il ne faut pas espérer pouvoir obtenir sans nouvelles réformes des chiffres de chômage aussi bas que dans les pays anglo-saxons ou chez certains partenaires d'Europe continentale", prévient la Bundesbank. Le chômage plafonnait encore à 9,6% de la population active en Allemagne en décembre, contre 4,5% aux Etats-Unis, souligne l'institut.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés