Almunia voudrait des "stress tests" plus transparents

©PAUL O'DRISCOLL

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Joaquin Almunia, a plaidé mardi pour que les tests de résistance imposés actuellement aux grandes banques européennes soient conduits avec plus de transparence.

(belga) - "Nous considérons qu'il faut de la transparence", a dit M. Almunia. "Si d'avantage de capital s'avère nécessaire, ce capital devrait être mis à disposition par les marchés ou, si ce n'est pas possible, par le Trésor public", a ajouté le commissaire, précisant que dans certains pays, les montants mis à la disposition des banques n'ont pas été pleinement utilisés.

Les superviseurs bancaires européens imposent actuellement aux banques systémiques des tests de résistance, calqués sur les "stress tests" américains, afin de déterminer si elles sont suffisamment capitalisées. Mais contrairement aux Américains, les Européens n'ont pas l'intention de publier les résultats de l'exercice. Même l'analyse agrégée ne mentionnant aucune banque individuelle, que doit présenter en septembre le Comité européen des régulateurs (CEBS), restera secrète.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés