Bruxelles veut séparer les activités de réseau et de services - média

Les grands groupes de télécommunication européens pourraient être contraints à séparer leurs activités de réseau et de services, déclare la commissaire européenne aux Télécommunications, Viviane Reding, dans une entrevue publiée jeudi par le Financial Times.

(afp) Dans plusieurs marchés européens, comme la Grande-Bretagne, ce "partage des rôles" a été bénéfique, ayant induit davantage de concurrence et permis le lancement de nouveaux services, a déclaré Mme Reding au quotidien britannique.

"Le partage des rôles est un remède très intéressant aux problèmes d'accès au marché", a-t-elle ajouté, soulignant qu'"une concurrence accrue entraîne une baisse des prix".

Selon le Financial Times, ce partage des rôles permettrait aux "groupes dominants", comme Deutsche Telekom ou France Télécom de garder leur réseau, mais ceux-ci auraient l'obligation de créer "une structure de direction distincte, sous le contrôle de l'organe de régulation national" idoine.

Selon le FT, la Commission européenne espère que cela permettrait aux "entrants sur le marché d'accéder plus facilement au réseau des grands opérateurs", et juge cela particulièrement important en ce qui concerne le haut débit.

Le journal ajoute que cette nouvelle disposition pourrait être proposée par la Commission en juillet.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés