Echanges suspects entre Paulson et Blankfein

Henry Paulson ©BLOOMBERG

Henry Paulson et Lloyd Blankfein, patron de Goldman Sachs, ont eu de nombreuses conversations pendant la semaine de septembre 2008 marquée par la faillite de Lehman Brothers et le sauvetage à l'aide de fonds publics de l'assureur American International Group , très lié à Goldman. Mais M. Paulson dit ne pas avoir activement cherché à aider la banque qu'il a autrefois dirigée...

(reuters) - "Suggérer qu'AIG a été sauvé pour protéger une seule entreprise est aussi ridicule que de dire que des pompiers ont éteint un incendie dans un gratte-ciel pour ne sauver qu'une des mille personnes présentes dans le bâtiment", a déclaré Michele Davis, porte-parole d'Henry Paulson.

Les enregistrements téléphoniques datant du 16 au 21 septembre 2008, obtenus par le New York Times dans le cadre d'une requête liée au Freedom of Information Act, montrent qu'Henry Paulson a discuté beaucoup plus souvent avec Lloyd Blankfein qu'avec les autres responsables de Wall Street pendant cette semaine qui a conduit le système financier mondial au bord du gouffre. 

Goldman a été le principal bénéficiaire du sauvetage d'AIG, recevant près de 13 milliards de dollars de versements qui ont été au final financés par les contribuables américains, selon le rapport publié par l'assureur en mars.
Le groupe bancaire souligne qu'il était totalement couvert contre ces positions en cas de faillite d'AIG et qu'il n'a pas eu d'exposition économique réelle à son sauvetage. 

Henry Paulson a passé 32 ans chez Goldman Sachs et a été le précédesseur de Lloyd Blankfein à la tête de la banque avant de devenir secrétaire au Trésor en 2006. 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés