Encore des actions? Oui! A condition d'être prudent et "contrarian"

Les marchés sont parfois étranges. Pourquoi l'optimisme fait-il défaut alors que les Bourses grimpent. Dans L'Echo de ce mercredi seront publiés les avis détaillés de quatre spécialistes interrogés.

(l'écho) Le coup de froid venu d'Asie, fin février, a jeté le trouble. Et si les marchés, qui ont déjà digéré la correction, étaient surachetés ? Et si la hausse ininterrompue des marchés d'actions depuis 4 ans venait à s'achever ? En une question comme en cent faut-il encore miser sur les actions ou commencer à réduire son exposition? L'Echo a recueilli l'opinion de quatre gestionnaires de fonds. Ils restent positifs sur les actions avec une préférence pour les titres des sociétés européennes. Le tout, disent-ils, est d'adapter sa stratégie d'investissement au nouveau contexte qui se dessine. Concrètement : jouer la prudence et miser de préférence «contrarian».

Photo Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés