G7-Finances: les principaux points du communiqué

(afp) Voici les principaux extraits du communiqué publié vendredi par les ministres des Finances des pays industrialisés du G7, à l'issue de leur réunion de Washington.

- CHANGES:

"Nous réaffirmons que les taux de change doivent refléter les facteurs fondamentaux de l'économie. La volatilité excessive et la variation désordonnée des taux de change sont indésirables pour la croissance économique. Nous continuons de surveiller étroitement les marchés de change et de coopérer au besoin. Dans les économies émergentes qui bénéficient d'importants et grandissants excédents des comptes courants, particulièrement la Chine, il est souhaitable que les taux de change effectifs évoluent de manière à ce que les ajustements nécessaires s'opèrent."

- CONJONCTURE:

"Même si des risques persistent, l'économie mondiale jouit de sa période de croissance continue la plus vigoureuse depuis plus de 30 ans et elle devient plus équilibrée (...) la zone euro profite d'une reprise économique saine (...) La reprise au Japon se poursuit et devrait continuer. Nous pensons que les conséquences de ces évolutions seront prises en compte par les acteurs des marchés".

- COMMERCE:

"Nous pensons qu'une conclusion fructueuse du cycle de Doha sur le développement est impérative. Nous sommes déterminés à résister à tout sentiment protectionniste. Abaisser de manière significative les tarifs douaniers et les autres barrières est essentiel pour donner un nouvel élan à la croissance du commerce mondial et réduire la pauvreté. Nous nous félicitons des récentes initiatives pour intensifier les contacts, et nous reconnaissons que des mouvements substantiels vers un accord final exhaustif demandent que toutes les parties consentent des efforts supplémentaires".

- ENERGIE/CLIMAT:

"Afin de garantir la sécurité énergétique et faire face aux changements climatiques, nous estimons que l'efficacité énergétique et la promotion de la diversification énergétique sont des sujets importants à la fois pour les pays développés et en voie de développement. La diversification (des sources d'approvisionnement) peut inclure les technologies avancées comme les énergies renouvelables, le nucléaire et le charbon propre".

- REFORME DU FMI:

"Les réformes doivent faire en sorte que les quotas du FMI, particulièrement ceux des membres les plus dynamiques, dont beaucoup sont des marchés émergents, reflètent davantage leurs poids et leurs rôles relatifs dans l'économie mondiale. Nous sommes convenus que l'influence des pays à faible revenu devait être renforcée".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect