Greenspan ne regrette aucune décision lorsqu'il était à la tête de la Fed

Alan Greenspan défend la décision de la Fed de baisser à 1% ses taux directeurs en juin 2003, niveau auquel ils sont restés pendant un an. "Je ne me rappelle pas un seul cas où le processus de décision au sein de la Fed ait été mauvais", lance-t-il, tout en reconnaissant: "Au fond de moi-même, je ne me sentais pas à l'aise" avec des taux aussi bas.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés