Intercommunales: les barêmes en baisse pour les administrateurs

La réforme des intercommunales wallonnes se poursuit. Les montants des rémunérations des mandats de président, vice-président, secrétaire et administrateurs ont été fixés et approuvés par le gouvernement wallon jeudi, a expliqué ce vendredi le ministre wallon des Affaires Intérieures, Philippe Courard, au cours d'une conférence de presse.

(belga) Le processus de rationalisation des intercommunales a pour objectif de supprimer 56 des 112 intercommunales wallonnes (non compris les intercommunales actives dans les régions flamande et bruxelloise, et les 6 intercommunales hospitalières). Actuellement, 36 fusions/absorptions ont été réalisées et 8 sont en voie de l'être.

Dans 12 autres, le processus n'a pas encore démarré. Les ministres des secteurs concernés (l'énergie, l'eau et le financement) ont été mandatés par le gouvernement wallon pour trouver une solution. "L'objectif est donc atteint à 80 pc", a souligné le ministre Courard.Dans les intercommunales qui resteront en place, la réforme prévoit une gestion plus efficace, plus rationnelle, plus transparente et plus homogène. Le nombre d'administrateurs sera déterminé en fonction de critères objectifs; les administrateurs devront suivre une formation, etc. Un millier de postes d'administrateurs devraient ainsi disparaître. Pour remédier à certaines dérives, le montant des rémunérations des administrateurs a été plafonné sur base de critères comme la population desservie par l'intercommuanle, le chiffre d'affaires et le personnel occupé.

Pour le président, le maximum a été déterminé par un pourcentage de la rémunération moyenne des bourgmestres wallons. Il oscille donc, selon les critères, entre 17.500 euros bruts/an et 35.000 euros. Les avantages en nature seront incorporés à ces montants et aucune carte de crédit ne sera plus autorisée.Dans certaines intercommunales, comme l'intercommunale des déchets de Charleroi, l'ICDI, la rémunération du président passera (hors avantage en nature) de 54.039 euros à 30.625 euros. Mais dans la plupart des intercommunales concernées, elle chutera en moyenne de 5000 euros bruts/an.Les mandats qui sont actuellement rémunérés sous le montant plancher resteront inchangés pendant la durée de la législature, sauf en cas de fusion.Pour les administrateurs, le montant maximum du jeton sera de 156 euros, soit un montant équivalent à celui d'un conseiller provincial.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés