Publicité

Japon: la méthode de calcul de l'inflation change vendredi

Le Japon change vendredi de méthode pour calculer l'évolution des prix à la consommation, ce qui devrait se traduire, prévoient les économistes, par un léger ralentissement de l'inflation en juillet, le premier mois pour lequel cette réforme est appliquée.

afp) - Ces modifications, décidées par le ministère des Affaires intérieures, ont pour but de mieux refléter les dépenses des Japonais en produits de haute technologie. Le nombre de produits servant à calculer l'indice chaque mois passe ainsi de 598 à 584: 48 produits dont l'importance a décru dans la consommation des ménages (comme les vidéocassettes) ont été retirés du "panier", et 34 nouveaux, essentiellement des appareils électroniques (enregistreurs DVD, téléviseurs à écran plat, systèmes de navigation GPS pour automobiles, etc.), ont été ajoutés. L'indice des prix à la consommation continue à exclure les produits périssables, dont l'évolution est jugée trop volatile. Mais, contrairement à ce qui est pratiqué dans la plupart des grands pays industrialisés, il inclut toujours les prix de l'énergie.

Par ailleurs, l'année de base de l'indice des prix à la consommation est désormais 2005, et non plus 2000. Après plus de sept ans de déflation, les prix à la consommation au Japon se sont stabilisés en octobre 2005, et ne cessent d'augmenter depuis novembre. Ils ont ainsi gagné 0,6% en mai et en juin. Le changement de méthode de calcul devrait, selon les analystes, se traduire par un léger ralentissement de l'inflation. Selon un sondage réalisé par le quotidien d'affaires Nikkei auprès de 22 instituts de recherche, les économistes s'attendent ainsi en moyenne à ce que les prix augmentent de 0,5% sur un an en juillet. La fourchette de prévisions s'étend de +0,3% à +0,6%. Le nouveau "panier de produits" utilisé pour calculer l'inflation se traduira par une diminution de celle-ci "d'environ deux dixièmes de point de pourcentage par an", estime Philip Squires, économiste chez Barclays Capital, dans une récente note de recherche. "Cependant, un changement de cette ampleur est attendu par le marché depuis un temps considérable et cela ne devrait pas être une surprise", ajoute-t-il.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés