Publicité

Japon: le Nikkei prédit une hausse des taux mais la BoJ reste muette

Le quotidien d'affaires japonais Nikkei a prédit vendredi un relèvement le 18 janvier du taux directeur de la Banque du Japon (BoJ) mais le gouverneur de cette dernière, Toshihiko Fukui, est resté muet sur la question lors de son dernier discours public avant le jour "J".

(belga) "Les partisans d'une hausse des taux semblent tenir la corde à la Banque du Japon", écrit le Nikkei, qui ne cite aucune source mais qui, selon les économistes, est souvent utilisé par la banque centrale pour transmettre aux marchés, de façon officieuse, des pistes sur ses intentions.Le taux directeur de la Banque du Japon est fixé à 0,25% depuis le 14 juillet, date à laquelle avait été abolie la politique de taux zéro menée pendant plus de cinq ans pour combattre la déflation.

Ces derniers mois, le gouverneur de la BoJ et d'autres membres du comité de politique monétaire ont de plus en plus clairement exprimé leur impatience de relever à nouveau le loyer de l'argent, dont le niveau très bas actuel encourage, selon eux, le surinvestissement des entreprises.Mais la faiblesse de l'inflation et de la consommation des ménages au Japon a jusqu'à présent dissuadé la banque centrale de passer à l'action.

Dans son discours de vendredi devant les dirigeants régionaux de la BoJ, M. Fukui s'est soigneusement abstenu de livrer la moindre piste quant à l'issue de la prochaine réunion du comité de politique monétaire, les 17 et 18 janvier."L'économie de notre pays progresse modérément", a-t-il déclaré, ajoutant que "il existe de fortes chances pour qu'une croissance se poursuive durablement grâce à un cercle vertueux de production, revenus et dépenses"."En menant une politique monétaire appropriée, la Banque du Japon continuera à contribuer à une croissance durable", a-t-il poursuivi.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés