Publicité

L'euro retombe sous 1,50 dollar

L'euro retombait sous 1,50 dollar lundi en fin d'échanges européens, après avoir atteint un plus haut niveau depuis août 2008, dopé par des commentaires selon lesquels la Chine devrait augmenter ses réserves en monnaie unique européenne, au détriment du dollar.

(AFP) - A 18H00, l'euro valait 1,4894 dollar contre 1,5007 dollar vendredi. Face au yen, la devise européenne reculait à 137,61 yens contre 138,16 yens vendredi.


Le dollar baissait aussi face au yen à 91,98 yens contre 92,07 yens vendredi.

L'euro creusait ses pertes alors que l'ensemble des places financières évoluaient dans le rouge, entraînées par New York qui était elle-même plombée par les valeurs bancaires.

"L'après-midi a été relativement calme (en Europe, NDLR), avec des valeurs qui consolidaient leurs gains. Mais, ensuite, Wall Street a ouvert sur une note très faible" résumait Philip Gillett, d'IG Index.

De nombreux analystes évoquaient également un risque de très nette correction sur l'ensemble des marchés, qui viendrait mettre un terme à l'optimisme des derniers mois.

De plus, la Banque centrale européenne (BCE) a évalué lundi que le besoin des banques pour remplir leur obligation de réserves minimum était négatif (-105,5 milliards d'euros), ce qui signifie que le marché reste saturé de liquidités.

La situation continue par ailleurs d'être critique en zone euro, où la confiance des consommateurs allemands a baissé en septembre pour la première fois depuis un an.

En début d'échanges européens, l'euro, propulsé par des commentaires chinois, évoluait non loin de son plus haut d'un an. Un commentateur a en effet estimé, lundi, dans les colonnes d'un journal soutenu par la Banque centrale chinoise, que tout en gardant le dollar comme devise principale, la Chine devrait accroître le poids de l'euro et du yen dans ses réserves de changes.

Ces commentaires ont fait bondir la monnaie unique européenne à 1,5063 dollar, un plus haut niveau depuis août 2008.

"L'appétit au risque devrait rester positif dans les prochains mois, avec des statistiques qui dépasseront les attentes dans les économies du G7 et les grands pays émergents, grâce au soutien offert par les liquidités des banques centrales" commentaient cependant les analystes de Citigroup.

Du coup, les prix du pétrole devraient rester solides, sinon plus forts, et renforceront le regain des monnaies liées aux matières premières, dont le rouble, soulignaient-ils.

La monnaie russe a encore touché un plus bas depuis décembre 2008 face au dollar lundi.

Pour sa part, la livre sterling restait très affaiblie après les chiffres de vendredi, ayant montré que la Grande-Bretagne était toujours en récession et dans l'attente de nouvelles mesures de politique monétaire de la Banque d'Angleterre

A 18H00, la livre remontait face à l'euro 91,45 pence pour un euro, comme face au billet vert à 1,6358 dollar.

La monnaie helvétique était stable face à l'euro à 1,5139 franc suisse pour un euro et plongeait face au billet vert à 1,0120 franc suisse pour un dollar.

L'once d'or cotait 1.054 dollars au fixing du soir contre 1.061,75 dollars vendredi.
Le yuan chinois a terminé à 6,8277 yuans pour un dollar contre 6,8285 yuans vendredi.

Cours de lundi Cours de vendredi 18H00 22H00
EUR/USD 1,4894 1,5007
EUR/JPY 137,61 138,16
EUR/CHF 1,5139 1,5138
EUR/GBP 0,9145 0,9201
USD/JPY 91,98 92,07
USD/CHF 1,0120 1,0090
GBP/USD 1,6358 1,631

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés