Publicité

L'hiver trop doux fait chuter les ventes de combustibles

Les températures douces relevées depuis le début de l'hiver ont notamment pour conséquence une baisse des commandes et des factures dans le secteur énergétique.

Les livreurs de mazout ont ainsi vu leurs ventes chuter de 30 à 40 pc par rapport à une saison classique, relèvent samedi L'Echo et Le Soir.

"Une catastrophe pour le secteur", estime la fédération des négociants en combustibles Brafco. Pour un ménage moyen qui consomme 3.000 litres par an, l'économie estimée a été calculée à hauteur de 450 litres, ou 220 euros, écrit L'Echo.

Même constat chez les distributeurs de gaz, notent les deux journaux. Distrigaz a par exemple observé une diminution de 15 pc des fournitures entre décembre 2006 et décembre 2005. La note s'allège aussi pour l'électricité.

Par contre, les Belges consomment toujours les mêmes produits hivernaux malgré le temps favorable, explique-t-on chez Delhaize et Carrefour. Par contre, comme il n'y a pas de phénomène de gel, "les prix des fruits et légumes sont plus bas que les autres années", ajoute Le Soir.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés