Publicité

L'option de M. Bush d'envoyer plus de soldats en Irak ne convainc pas aux USA

La possible décision du président américain George W. Bush d'envoyer des renforts en Irak dans un dernier effort pour empêcher la guerre civile ne parvient pas à convaincre aux Etats-Unis, y compris au sein même de l'armée.

(afp) "Je ne pense pas que quiconque dans ce bâtiment va vous dire que plus de soldats au sol vont tout régler", explique un responsable du Pentagone, sous couvert d'anonymat.

Alors que le nombre de soldats américains tués en Irak depuis l'invasion du pays en mars 2003 a dépassé la barre des 3.000, M. Bush doit annoncer mercredi une nouvelle stratégie, qui pourrait constituer sa dernière chance de redorer sa présidence en empêchant que le pays ne sombre dans la guerre civile.Selon des informations publiées dans la presse, le président devrait annoncer l'envoi 5 brigades, soit environ 20.000 soldats, au côté des 15 brigades déjà stationnées en Irak. Mais les responsables militaires soulignent que la réussite du plan dépendra surtout de ses autres aspects, à savoir des avancées sur le plan politique et une série d'investissements destinés à créer des emplois.Il y a actuellement 132.000 soldats américains en Irak, mais leur nombre a beaucoup fluctué depuis deux mois, approchant même les 150.000 quand se chevauchaient des unités nouvellement arrivées et d'autres sur le départ.Selon des responsables du Pentagone, une brigade de combat de la 82e division aéroportée est déjà en route pour le Koweït, afin de pouvoir intervenir rapidement en Irak.Le général Raymond Odierno, responsable des troupes américaines sur le terrain, a déclaré ce week-end à des journalistes qu'il comptait utiliser les renforts pour sécuriser les quartiers les plus violents de Bagdad, chiites comme sunnites.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés