La Banque centrale de Chine va relever son taux à un an à 6,12%

La Chine a annoncé vendredi une nouvelle hausse de ses taux d'intérêts, la deuxième cette année, dans l'espoir d'enrayer la surchauffe des investissements qui ont porté la croissance à près de 11% au premier semestre.

(afp) Le taux sur les prêts à un an sera relevé samedi de O,27 point de pourcentage à 6,12%, a indiqué la Banque centrale dans un communiqué publié sur son site internet. Le taux des dépôts à un an passe à 2,52%.

Il s'agit de la seconde hausse des taux cette année après celle intervenue le 27 avril.

La mesure est destinée à "guider la croissance des investisements et du crédit, à maintenir les prix stables", selon la banque qui considère la croissance rapide des investissements en capital fixe comme un "problème majeur".

Les analystes s'attendaient à une nouvelle hausse en 2006 mais certains ont malgré tout été surpris par la rapidité de l'intervention.

"Cela intervient plus tôt que nous le pensions", a déclaré Chen Xingdong, économiste chez BNP-Paribas.

"Les indicateurs de juillet ont été décevants pour le gouvernement (...) c'est la raison qui l'a poussé à agir", a ajouté l'analyste.

La Chine, qui a enregistré une croissance économique de 10,9% au premier semestre, a vu les investissements bondir de plus de 30% sur la même période, malgré des mesures de restriction du crédit.

Sur les sept premiers mois, les investissements ont augmenté de 30,5% en glissement annuel, un rythme beaucoup trop rapide pour Pékin qui espérait contenir la hausse sous la barre des 18% pour l'ensemble de 2006.

Les autorités centrales, qui réussissent jusqu'à présent à contenir l'inflation (+1% en juillet), veulent rééquilibrer une économie trop dépendante des investissements et des exportations, au détriment de la consommation.

Le communiqué de la Banque centrale souligne que "la hausse rapide du crédit (...) et l'excédent commercial excessif" sont les "principaux problèmes auxquels fait face l'économie chinoise".

L'excédent commercial de juillet a atteint un record de 14,61 milliards de dollars, en hausse de plus de 40% en glissement annuel.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés