La Banque du Japon va octroyer 10.000 milliards de yen de prêts

©AFP

La Banque du Japon (BoJ) a décidé mardi de prêter environ 10.000 milliards de yen (77 milliards d'euros) aux institutions financières via le rachat d'actifs divers, afin d'apaiser les marchés et de soutenir l'économie menacée par la déflation et la hausse du yen. Cette mesure non-conventionnelle, adoptée à l'unanimité des sept membres, est valable pour une durée de trois mois, a précisé la BoJ dans un communiqué.

(afp) - La Banque du Japon (BoJ) va injecter quelque 10.000 milliards de yens (77 milliards d'euros) dans l'économie japonaise dont la reprise est menacée par la déflation et la hausse du yen.

L'institution a annoncé mardi qu'elle allait prêter des fonds au taux d'intérêt préferentiel de 0,1% aux banques, en échange d'actifs comme des bons du trésor, des obligations d'entreprise ou des traites diverses.

La BoJ espèrent que les banques, dotées de nouvelles liquidités, se remettront à prêter aux entreprises nippones. "Nous avons estimé qu'il s'agit du moyen le plus efficace de soutenir la reprise économique", a-t-elle justifié dans un communiqué.

Cette mesure non conventionnelle est valable pour une durée de trois mois, a précisé la BoJ, qui a en outre maintenu son taux directeur inchangé à 0,1%.

La croissance a repris au Japon depuis le deuxième trimestre 2009 après douze mois de récession, la plus longue et la plus profonde traversée par le pays depuis 1945. Le pays est toutefois entré en déflation, une spirale de baisse des prix qui entraîne les entreprises dans une course au moindre coût, freine leurs investissements et bloque la progression des salaires.

La reprise de l'économie nippone est aussi menacée par la hausse du yen face aux autres devises, notamment le dollar contre lequel lamonnaie japonaise a atteint ses plus hauts niveaux depuis 14 ans, à 86,85 yens pour un dollar mardi vers 16H00 (07H00 GMT).

La vigueur du yen sape la compétitivité des industries exportatrices nippones, en renchérissant les produits fabriqués dans l'archipel.

L'Etat a pour sa part prévu une rallonge budgétaire de 2.700 milliards de yens (environ 20 milliards d'euros) pour donner un coup de pouce à l'économie en relançant la demande intérieure.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés