La BCE a prêté 78 milliards d'euros aux banques

©BLOOMBERG NEWS

En une semaine, la Banque Centrale Européenne (BCE) a prêté près de 78 milliards d'euros aux banques dans le cadre d'une opération de refinancement. Septante et une banques ont répondu à cet appel d'offre.

(AFP) - La Banque centrale européenne a prêté mardi quelque 78 milliards d'euros aux banques dans le cadre de son opération principale de refinancement sur une semaine tout en annonçant son intention d'éponger des liquidités excessives sur le marché monétaire.

Au total, 71 établissements ont participé à cet appel d'offre qui leur permet chaque semaine de demander autant de liquidités qu'ils le souhaitent à un taux historiquement bas de 1%.

Parallèlement, la BCE a annoncé son intention de reprendre aux banques leurs liquidités excessives, via une opération dite de "réglage fin". Les instituts financiers pourront apporter leur cash en trop à la BCE. Le taux maximum de ce "refi rapide" est de 1%. L'opération doit être bouclée plus tard dans la journée.

Il s'agit de corriger "un large déséquilibre de liquidités" sur le marché en ce dernier jour de constitution par les banques de leurs réserves minimum obligatoires, a expliqué la BCE.

Après la faillite de la banque d'affaire américaine Lehman Brothers en septembre 2008, l'institution de Francfort a choisi d'abreuver les banques de refinancements bon marché afin de soutenir le crédit, et au bout du compte l'économie.

L'abondance de liquidités a fait baisser les taux interbancaires largement en dessous du taux de référence (1%) et les marchés se sont nettement détendus. La BCE cherche à présent à revenir à la normale en retirant ses mesures exceptionnelles de soutien à l'économie, mais très progressivement.

Certaines banques, en Grèce mais aussi en Irlande, Espagne ou Portugal, sont en effet considérées encore comme très dépendantes de ses opérations. Jean-Claude Trichet a d'ailleurs annoncé jeudi que les établissements pourraient continuer à profiter de crédits hebdomadaires d'un montant illimité et au taux de 1% au moins jusqu'en octobre.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés