Publicité

La Belgique connaît une baisse structurelle de ses dépenses de R&D

La Belgique connaît une diminution structurelle de ses dépenses de recherche et développement (R&D), en raison de la délocalisation de ces activités par les entreprises, selon des données publiées par Eurostat.

(belga) En 2005, les dépenses totales de recherche (publiques et privées) s'élevaient à 1,82 % du PIB, alors qu'elles atteignaient encore 2,08 % en 2001. La Belgique reste néanmoins un pays où les entreprises investissent de façon relativement importante dans la R&D, du moins par rapport à l'Etat, puisque le financement privé représentait en 2005 plus de 60 % des dépenses totales. Dans les autres pays européens, le financement privé est de 55 % en moyenne. L'Union européenne ambitionne de devenir une économie de la connaissance en consacrant 3 % de son PIB à la recherche et développement, à l'instar des Etats-Unis (2,68 %) et du Japon (3,18 %). Cet objectif semble toutefois encore assez loin: dans l'UE-25, les dépenses s'établissaient à 1,85 % en 2005, stables par rapport à 2001.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés