Publicité
Publicité

La Centrafrique "prend acte"

Le gouvernement centrafricain "prend acte" de l'arrestation en Belgique de l'ex-vice-président de la République démocratique du Congo (RDC), Jean-Pierre Bemba, et veut "laisser la procédure suivre son cours", a indiqué dimanche son porte-parole. "Le gouvernement prend acte du travail que la CPI (Cour pénale internationale) est en train de faire. Cependant, nous souhaitons laisser le travail être mené jusqu'à son aboutissement. Il faut laisser la procédure suivre son cours", a déclaré à l'AFP Cyriaque Gonda, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.