Publicité
Publicité

La CGSLB et CSC ne veulent pas toucher aux droits des jeunes chômeurs

A la CGSLB comme à la CSC, on s'oppose fermement à toute suppression de l'allocation d'attente que touche le jeune chômeur sur base de ses études après neuf mois d'attente.