La dette de Dubaï atteindrait 170 milliards de dollars

©REUTERS

Selon EFG Hermes, la dette de Dubai Inc atteignait 96,6 milliards de dollars fin 2009. Mais la banque estime qu'en fait la dette pourrait atteindre les 170 milliards en l'absence, dans le calcul initial, de chiffre sur les emprunts auprès des banques locales.

(afp) - La dette totale de l'émirat de Dubaï pourrait être plus lourde qu'estimé et atteindre les 170 milliards de dollars, selon une étude de la banque d'investissement EFG-Hermes.
"La dette totale de Dubai Inc pourrait se situer entre 130 et 170 milliards USD", indique l'étude, dont l'AFP a reçu copie mardi. Dubai Inc désigne le gouvernement de l'émirat et ses différentes entités.

Dubaï avait envoyé une onde de choc sur les places financières du monde en novembre, en demandant un moratoire sur la dette du holding Dubai World. Sa dette totale, y compris celle des firmes publiques, était alors estimée à 80 milliards de dollars, dont 59 milliards pour Dubai World.

Selon des estimations d'EFG Hermes, la dette de Dubai Inc, y compris les bons du Trésor et les emprunts bancaires, atteignait 96,6 milliards de dollars fin 2009 si on y inclut les fonds mobilisés pour faire face aux échéances récentes.

Mais la banque estime qu'en fait la dette pourrait atteindre les 170 milliards en l'absence, dans le calcul initial, de chiffre sur les emprunts auprès des banques locales.


Ces emprunts constituent "la principale préoccupation, étant donné qu'ils peuvent être très importants et qu'il n'existe pas de chiffres" les quantifiant, écrit la banque dans son étude, estimant que la seule Emirates NBD Bank possède 24 milliards de dollars de créances sur Dubai Inc.

Selon EFG-Hermes, un rééchelonnement de la dette de Dubai Inc est probable car 75% de cette dette, qui vient à maturité en 2010-11, provient de prêts syndiqués.

Le doute avait plané sur la capacité de Dubaï de payer une dette de 4,1 milliards de dollars de Nakheel, filiale immobilière de Dubai World, qui arrivait à maturité le 14 décembre dernier. Une aide de dernière minute d'Abou Dhabi avait permis de l'honorer. Dubai World a commencé des négociations pour rééchelonner 22 milliards de dollars de dettes.

Abou Dhabi a avancé 10 milliards de dollars à Dubaï pour régler la dette de ses firmes et a mis à sa disposition 10 autres milliards par le biais de la banque centrale des Emirats arabes unis.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés