Le Congrès américain augmente la durée des allocations chômage

Le Congrès américain a approuvé jeudi un allongement de la durée des allocations chômage de 14 semaines au moins dans les 50 Etats des Etats-Unis, pour ceux dont les droits arrivent à expiration. Le projet de loi avait fait l'objet au Sénat de plusieurs semaines de débats houleux avec l'opposition républicaine qui cherchait à y imposer des amendements.

(afp) - Le Congrès américain a approuvé jeudi un allongement de la durée des allocations chômage de 14 semaines au moins dans les 50 Etats des Etats-Unis, pour ceux dont les droits arrivent à expiration.

Après un vote final acquis jeudi à la Chambre des représentants, le texte doit être envoyé à la Maison Blanche pour promulgation par le président Barack Obama.

Le projet de loi avait fait l'objet au Sénat de plusieurs semaines de débats houleux avec l'opposition républicaine qui cherchait à y imposer des amendements.

Les représentants ont approuvé le texte par 403 voix contre 12.

Les sénateurs avaient fait de même mercredi avec 98 voix contre 0 (100 sénateurs siègent à la chambre haute du Congrès).

La Chambre des représentants avait déjà adopté le 22 septembre un projet de loi étendant les allocations chômage de 13 semaines dans les 27 Etats les plus touchés par le chômage, ainsi que le District de Columbia (la capitale fédérale, Washington) et Porto Rico (Etat libre associé aux Etats-Unis).

Mais la majorité démocrate du Sénat souhaitait un texte plus musclé dans un contexte de chômage persistant aux Etats-Unis. Leur version étend donc les allocations chômage de 14 semaines au moins dans l'ensemble des 50 Etats américains.

En outre, le texte accorde également six semaines supplémentaires, soit 20 semaines au total, aux chômeurs des Etats qui ont un taux de chômage de 8,5% ou plus.

Le taux de chômage moyen aux Etats-Unis a atteint 9,8% en septembre, au plus haut depuis 1983, contre 4,7% en septembre 2007.

Parallèlement, le texte contient une disposition permettant d'étendre un crédit d'impôt de 8.000 dollars accordé aux nouveaux acheteurs immobiliers, afin de tenter de relancer le secteur.

Ce crédit d'impôt expire au 30 novembre. Il avait été instauré en février dans un vaste plan de relance de l'économie. Les sénateurs ont décidé de le prolonger jusqu'au 30 avril 2010.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés