Le Japon craint pour sa réputation

Deux claques en une journée. Mardi, Toyota a rappellé ses Prius, Koito a fait revenir ses sièges d’avions à l’usine. Le gouvernement tente de sauver la face.