Le pétrole baisse

Les prix du pétrole ont ouvert en recul lundi à New York, poursuivant un mouvement entamé en fin de semaine dernière, alors que le marché espérait un compromis dans la crise du nucléaire iranien. A New York, le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet baissait de 68 cents, à 69,20 dollars vers 16H25.

(afp) Une nouvelle fois, "les marchés pétroliers sont focalisés sur l'Iran" et la crise du nucléaire, a commenté Phil Flynn, analyste d'Alaron Trading.

Or "des déclarations de l'Iran dissipent les inquiétudes sur les tensions entre Téhéran et l'Occident autour du programme iranien d'enrichissement d'uranium", a estimé Sam Tilley, analyste à la maison de courtage Sucden.

Le président ultraconservateur iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a répété lundi que l'offre des grandes puissances sur le nucléaire iranien était "un pas en avant".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés