Les Belges spéculent sur les assurances vie des retraités US - média

En Belgique, le volume d'investissement des assurances vie d'Américains en fin de vie est estimé à environ 100 millions de dollars, écrit De Morgen mercredi.

(belga) De plus en plus de Néerlandais achètent des assurances vie d'Américains en fin de vie. Nos voisins du nord ont investi l'an dernier des centaines de millions de dollars dans des polices de patients en phase terminale. En Belgique, le volume d'investissement est estimé à environ 100 millions de dollars, écrit De Morgen mercredi.

L'entreprise néerlandaise Quality Investments a publié ses chiffres hier/mardi. En 2006, elle totalisait 600 clients qui ont acheté pour 43 millions de dollars de polices d'assurance, principalement d'Américains très âgés. Le principe de la transaction est simple: des assurés américains en phase terminale ou très âgés rachètent les droits sur leur assurance vie, de telle sorte qu'ils obtiennent une somme d'argent importante quand ils vivent encore. Dès que l'assuré d'origine décède, l'acheteur de l'assurance reçoit l'allocation entière. Celui qui dispose d'une assurance d'une valeur d'un million de dollars peut par exemple la revendre quelques années avant sa date de décès présumée pour 500.000 à 600.000 dollars. Dès que l'assuré décède, l'acheteur encaisse le montant total d'un million.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect