Publicité

Les cent premiers jours de la présidence Obama

©AFP

Voici une chronologie des cent premiers jours au pouvoir de Barack Obama.

  • 20 janvier: "nous avons préféré l'espoir à la peur" déclare M. Obama face à deux millions de personnes réunies à Washington pour la prestation de serment du premier président noir des Etats-Unis.
  • 22 janvier: M. Obama décrète la fermeture de la prison de Guantanamo d'ici un an et impose le respect des conventions de Genève. Il s'engage à défendre le droit à l'avortement.
  • 26 janvier: annonce de mesures pour rendre les Etats-Unis moins dépendants de l'étranger en matière énergétique.
  • 3 février: "j'ai foiré" avoue M. Obama après le retrait de son secrétaire à la Santé, un des responsables qu'il a désignés pour son administration et qui sont en délicatesse avec le fisc.
  • 17 février: promulgation d'un plan de relance de 787 milliards de dollars.
  • 19 février: première visite officielle à l'étranger, au Canada.
  • 23 février: Devant le Congrès, M. Obama promet que l'Amérique sortira renforcée de la crise et de réduire de moitié le déficit d'ici à 2013.
  • 26 février: Présentation du budget 2010, avec un déficit record de 1.750 milliards de dollars, soit près de la moitié des dépenses.
  • 27 février: annonce du retrait du gros des soldats américains d'Irak d'ici à fin août 2010, retrait total prévu avant fin 2011.
  • 20 mars: M. Obama s'adresse directement aux peuple et aux dirigeants iraniens et leur offre de surmonter presque trente années de conflit.
  • 26 mars: le président réclame à l'industrie automobile en crise des mesures de restructuration "douloureuses" et "drastiques".
  • 27 mars: annonce d'une nouvelle stratégie en Afghanistan.
  • 1er avril: alors que M. Obama effectue une tournée en Europe, il convient avec son homologue russe Dmitri Medvedev de lancer des négociations en vue d'une réduction des arsenaux nucléaires.
  • 5 avril: à Prague, le président Obama affirme que son pays est désormais prêt à "prendre la tête" des efforts contre le changement climatique.
  • 6 avril: en visite en Turquie, M. Obama plaide pour l'entrée de ce pays dans l'Union européenne. Il affirme aussi que le processus d'Annapolis et la feuille de route constituent la voie d'une paix au Proche-Orient.
  • 7 avril: visite surprise en Irak.
  • 13 avril: levée des restrictions sur les voyages des Américano-Cubains et les transferts d'argent vers Cuba.
  • 17 avril: au sommet des Amériques, M. Obama promet un "nouveau chapitre de dialogue" d'égal à égal entre les Etats-Unis et les pays de la région, et se dit prêt à dialoguer avec Cuba. Il serre la main du président vénézuélien Hugo Chavez, grand pourfendeur des Etats-Unis.
  • 21 avril: M. Obama laisse la porte ouverte à des poursuites contre les auteurs du raisonnement juridique justifiant sous l'administration Bush l'emploi par la CIA d'actes assimilés à de la torture, au contraire des employés de l'agence qui ne seront pas inquiétés.
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés