Publicité

Les entreprises américaines désinvestissent en Belgique

Procter & Gamble fait partie des entreprises ayant désinvestit en Belgique. ©BLOOMBERG

D'après un article publié dans De Morgen d'aujourd'hui, les entreprises américaines auraient désinvesti 4 milliards d'euros en Belgique en 2009. Elles préfèreraient désormais investir leur argent chez nos voisins. Le journal néerlandophone tient ses chiffres de la Banque nationale de Belgique. La chambre américaine de commerce en Belgique se dit surprise.

(Belga) - Les grandes multinationales américaines n'investissent plus en Belgique, selon les chiffres de la Banque nationale publiés ce mercredi dans De Morgen. Pour la première fois depuis de nombreuses années, elles n'injectent plus d'argent dans leurs filiales belges. Plus encore: elles rapatrient des milliards d'euros vers les Etats-Unis.

Alors que 4 milliards d'euros nets étaient encore injectés dans les filiales belges il y a deux ans, la même somme a été désinvestie l'an dernier. Les groupes américains font de plus en plus l'impasse sur la Belgique, préférant investir dans les entreprises des pays voisins. En outre, un certain nombre d'investisseurs américains quittent effectivement le pays, selon De Morgen. Le quotidien fait notamment référence à Chiquita, Procter & Gamble et Samsonite.

Le flux d'investissement négatif est accueilli par AmCham, la chambre américaine du commerce en Belgique, comme une désagréable surprise. "Nous avons constaté une importante baisse de 2007 à 2008, ainsi que pour la première moitié de 2009. Selon les statistiques américaines, cette tendance se serait ensuite inversée. Selon nous, il y a probablement une tendance à la baisse, mais je pense qu'elle n'est pas assez importante pour que le flux soit négatif", explique le directeur d'AmCham, Marcel Claes.

Selon les spécialistes, la crise économique mondiale ne peut pas être invoquée comme excuse. La position concurrentielle de la Belgique perd donc vraisemblablement du terrain. Les chiffres d'investissement de la Banque nationale ne tiennent pas compte des bénéfices réalisés par la filiale belge et réinvestis par celle-ci dans ses activités propres

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés